Tu joues ou tu joues pas ?

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 1er décembre 2018 au 16 mars 2019

Le jeu à travers le monde

Si on a joué à toutes les époques, on a également joué sur tous les continents, dans toutes les civilisations : partout.
On ne joue pas nécessairement aux mêmes jeux, ni en donnant au jeu le même rôle, mais on joue. Ces jeux traditionnels racontent la culture dont ils viennent, ses mythes et ses valeurs.

En Asie, on joue traditionnellement beaucoup aux cartes et aux dominos (au Mah-Jong par exemple), de nombreuses manières et souvent pour de l’argent. On joue également au Go, un jeu qui a un statut équivalent aux échecs, avec ses écoles et ses professionnels et à différents types de jeux d’échecs (Xian Qi, Shogi). Les jeux de balles sont également nombreux, notamment avec des balles en osier.

Hanafuda : le jeu des fleurs, 2008, Jean-Luc Bouchier ©

En Afrique, on joue traditionnellement beaucoup à la multitude de jeux de semis que l’on appelle Mancalas et qui parlent du partage de la nourriture et de la collaboration. Tu connais peut-être l’Awalé, une de ces variantes d’Afrique de l’Ouest ? (Sans surprise, nous avons appris les règles des pays que nous avons colonisé). On y pratique également de longue date des jeux de parcours (depuis les jeux du chien et du chacal de l’Egypte antique au jeu de la hyène), certains jeux d’affrontement (comme le Fanorona malgache) et des jeux sportifs. En particulier, on y trouve des jeux de souffle, dans lesquels on joue sur la respiration.

En Europe, on joue traditionnellement beaucoup à des jeux d’affrontement : aux échecs, bien-sûr, aux dames ainsi qu’à de nombreux jeux de guerre (dont la famille originale des Tafl, avec des camps inégaux). On y trouve également des jeux de parcours, comme les petits chevaux et le backgammon et de nombreux jeux de cartes (avec tant de manières : scopa, belote, whist, bridge, skat, etc). On y trouve aussi beaucoup de jeux d’adresse : palets, boules, assiettes, etc.

En Amérique, on joue traditionnellement beaucoup à des jeux de parcours et de course. On relève aussi très fréquemment des jeux d’adresse et des jeux de chants et de voix. En Amérique du Sud, on trouve des jeux de semis et de plantation.

En Océanie, on joue traditionnellement à des jeux de parcours ou à des jeux d’affrontement souvent mis en scène avec des coquillages. On observe également des jeux d’adresse et des jeux sportifs relatifs aux activités traditionnelles de pêche et de navigation.

Aujourd’hui, on joue encore à ces jeux traditionnels, mais les jeux modernes ont tendance à se mondialiser. Leur production marque cependant leurs origines : les écoles de création de jeux vidéo ne sont pas les mêmes entre l’Asie, l’Amérique et l’Europe, ni celles du jeu de société d’ailleurs. Leur pratique n’est pas toujours la même non plus : les équipes professionnelles d’e-sport sont bien plus nombreuses en Asie qu’ailleurs par exemple.

Citations d’Antoine Bauza

La culture d’un pays est un marqueur dans la création de ses jeux.

On peut donner l’exemple de certains jeux modernes conçus au Japon, appelés les jeux minimalistes : ce sont des jeux très malins conçus avec peu de matériel et qui s’adaptent parfaitement bien aux petits espaces de l’habitat japonais.

- En savoir plus sur Antoine Bauza
- En savoir plus sur Le processus de création du jeu « 7 Wonders »