Tu joues ou tu joues pas ?

Exposition Bibliothèque Part-Dieu du 1er décembre 2018 au 16 mars 2019

Jouer pour perdre “presque” le contrôle

As-tu envie de :
Gérer la panique quand les briques de Tetris commencent à tomber trop vite ?
Réussir à rester debout en tournant sur toi-même ?
Aller de plus en plus vite alors que la musique accélère ?
Être aux aguets de la prochaine carte pour te jeter sur le totem ?

Si la réponse est oui, alors tu es motivé-e par une impulsion au nom simple mais au principe inattendu : le vertige.
Le vertige, c’est ce moment où tu es à la limite de la perte de contrôle et où ça commence à être la panique mais… mais tu t’en sors encore. Contre toute attente, tu réussis à ne pas tomber, à ne pas rompre cet équilibre précaire. Sans forcément savoir pourquoi. Sans trop y penser non plus, parce que cela risquerait justement de te faire perdre ce rythme, cet équilibre instable et paniqué.
C’est une impulsion qui peut plaire particulièrement à ceux et celles qui ont besoin ou qui aiment se confronter aux limites et à la sensation de risque. Ce qui peut être le cas de nombreux adolescents et adolescentes.

On retrouve cette impulsion de manière très pure dans :

  • Beaucoup de jeux d’arcade comme Pong, Pacman ou Tetris qui accélèrent et se compliquent : c’est l’escalade.
  • Des jeux physiques, en tourbillonnant, en courant trop vite, en balançoire
  • Des jeux de cartes et de vitesse comme Jungle Speed ou Dobble
  • Des jeux avec un sablier, un chronomètre, une urgence comme Time’s Up
  • Des jeux vidéo en temps réel où l’on ne choisit pas son rythme

On retrouve cette impulsion mêlée à d’autres, dans tous les jeux disposant d’une limite de temps pour jouer ou dans un système de jeu dans lequel les éléments et les difficultés s’accumulent de façon croissante.

On peut également trouver de nombreux jeux dans lesquels elle est absente. En particulier dans les jeux de société où on propose plus souvent de s’asseoir et de jouer à son rythme. Ou dans tous les jeux vidéo permettant de faire des pauses ou de jouer chacun son tour.