Besset, Joseph

1890-1959

Vanosc (Ardèche), Mèze (Hérault)

Des roues de chariot à Irisbus

Né dans une famille d’agriculteurs ardéchois, Joseph Besset choisit d’entrer en apprentissage à 15 ans chez un charron d’Annonay. Au retour de la Première Guerre, il rachète l’entreprise de son maître d’apprentissage et, sensible aux évolutions des transports, il passe selon ses termes « de la voiture à crottin à la voiture à pétrole », en mettant son entreprise de carrosserie au service des plus grands constructeurs automobiles. En 1920, ses ateliers de forge, menuiserie, tôlerie, peinture, garnissage, sellerie… sont à même de carrosser une première automobile sur un châssis Rolland Pilain. Il carrosse des châssis Berliet, Renault, Rochet-Schneider, Voisin, mais aussi Bugatti, De Dion Bouton, Delage, Delahaye, Hispano-Suiza.

Anticipant la construction en série des années 1930, Louis Besset convertit son entreprise dans la construction de cars sur châssis et moteur de camions. En 1934, il abandonne les ossatures bois et dépose des brevets de fabrication pour des structures métalliques tubulaires fermées, soudées électriquement, plus légères et plus résistantes. La carrosserie devient le domaine des tôliers et soudeurs. Persévérant dans le transport collectif, Joseph Besset achète une licence américaine de cars légers, en tubes et aluminium, inventés par un concepteur d’avions, William B. Stout, et exploitée par la Gar Wood de Détroit, un constructeur de camions et bateaux, puis par l’Aerocoach de Chicago. La Foire de Lyon de 1938 présente le premier autocar européen à structure autoportante avec moteur Ford à l’arrière, baptisé par Besset l’Isobloc. L’espace intérieur et la facilité de conduite ajoutés à sa légèreté font du véhicule un vrai succès et toutes les compagnies de transport l’utilisent.

La Guerre marque un coup d’arrêt de la production mais les années 1947-49 voient un grand développement de l’entreprise. Rachetée en 1951, elle fabrique encore jusqu’en 1959 les Isobloc et tous les cars sont toujours fabriqués sur le même principe autoportant. L’entreprise porte plusieurs noms jusqu’à devenir Irisbus, puis Iveco Bus en 2013, 2e producteur mondial d’autocar et autobus.

Pour aller plus loin

  • Besset, Joseph (1890-1959)
    Besset, Joseph (1890-1959)