Bianchini, Charles

1865-1944

Lyon, Paris

Peinture et soie : l’industriel qui embaucha Dufy

Fils d’un négociant en soies milanais installé à Lyon, Charles Bianchini est formé dans la section tissage de l’Ecole supérieure de commerce et de tissage de Lyon (promotion 1883). Employé chez Devaux et Bachelard, il y rencontre François Férier et Pierre-François Atuyer avec qui il fonde en 1888 la société portant leurs noms (ABF) spécialisée d’emblée dans les beaux tissus et la « haute nouveauté », et répondant aux modes décoratives du moment. Dans une période d’expansion de la Fabrique lyonnaise, la société prospère rapidement, d’autant que les jeunes fondateurs sont à l’affut de la nouveauté et investissent dans le perfectionnement technique (la Société des mécaniques Verdol qui améliore le procédé Jacquart), achètent également deux usines de tissage iséroises pour assurer leur propre production, plutôt que de la sous-traiter aux canuts lyonnais, plus tard une usine d’impression ardéchoise, et ouvrent leur succursale de vente parisienne pour vendre directement aux maisons de haute couture.

Liée aux évolutions de la mode, la Maison Bianchini-Férier s’engage à la Belle époque dans l’esprit « Art déco » et innove en embauchant en 1912 un peintre, Raoul Dufy, qui l’accompagne dans ses créations jusqu’en 1928. Dufy travaille déjà mais à plus petite échelle avec le couturier Paul Poiret, auprès de qui il s’est initié aux colorants et à l’impression sur tissu. Charles Bianchini lui offre la possibilité d’imprimer de grands métrages et d’approfondir sa réflexion plastique, du bois gravé aux aplats de couleur et à la stylisation des motifs, grâce à cette longue collaboration et à un contrat d’exclusivité. Les dessins de Dufy devenus propriétés de la maison Bianchini-Férier ont en partie été acquis par le Musée des Tissus de Lyon.

Pour aller plus loin

  • Bianchini, Charles (1865-1944)
    Bianchini, Charles (1865-1944)