Daneyrolle, Claude

1933-2011

Dommartin

La créatrice des jantes GT

Les établissements Daneyrolle sont fondés à Lyon en 1933 et fournissent les professionnels de la compétition automobile en pièces et équipement. Passionnée de compétition comme son mari Pierre, Claude Daneyrolle est une des rares femmes – du moins a-t-on gardé peu de traces de leurs palmarès – à s’être illustrée dans le rallye automobile dans les années 1970. Elle commence les rallyes au milieu des années 1950 sur Alfa Romeo et jusqu’aux années 1970 sur Alpine Renault, puis reprend l’entreprise après la mort de son mari en 1975.

Claude Daneyrolle invente en 1967 une roue tout aluminium, plus légère, dite « jante GT » (du nom de l’alliage utilisé qui se nommait AU5GT). La jante est aussi mobobloc (à la différence des jantes à rayons conçues par assemblage de plusieurs éléments), constituée d’une seule pièce et fabriquée par rhéoformage (et aujourd’hui thixoformage). L’aluminium est travaillé à l’état semi-liquide et la jante prend sa forme définitive après refroidissement. Destinées aux R8G et Alpine, la gamme fut ensuite diversifiée pour les Mini, NSU, Fiat, Ford, BMW, Opel, Simca, Triumph, Porsche, VW, Volvo... (premières jantes en alliage pour voitures de tourisme). Seules roues homologuées par le TUV (organisme de contrôle et de normalisation allemand), les GT Daneyrolle équipaient exclusivement les Alpine Renault livrées en Allemagne. Ces jantes sont encore très recherchées par les restaurateurs de voitures de rallyes.

Jean-Claude Daneyrolle a pris la suite de sa mère dans la conduite de l’entreprise de la Guillotière en 1998.

Pour aller plus loin

  • Daneyrolle, Claude
    Daneyrolle, Claude