Raulin, Jules

1836-1896

Mézières (Ardennes), Lyon (Rhône)

Le fondateur de l’École de Chimie

Docteur en sciences physiques de la Faculté de Paris, en 1870, Jules Raulin devient Professeur de chimie industrielle à la Faculté des sciences de Lyon en 1876. Choisi par Louis Pasteur comme premier Assistant de son laboratoire, quand celui-ci obtient de l’Ecole normale qu’un lieu de recherche soit créé dans l’institution, il est un des premiers à bénéficier également d’un statut d’étudiant-chercheur, grâce à un délai d’incorporation dans l’enseignement. Ce statut de Préparateur agrégé obtenu par son mentor lui permet de travailler étroitement avec Pasteur pendant plusieurs années.

Enseignant en Normandie, il reste le disciple et brillant collaborateur de Pasteur, dans ses recherches sur les conditions de développement des germes, qui aboutiront au procédé industriel de pasteurisation et à la vaccination. Jules Raulin mène une thèse de chimie appliquée à l’agriculture, récompensée par le Prix de Physiologie Expérimentale (1871) et étudie avec Pasteur les maladies du ver à soie, l’influence des croisements sur les rendements en fil, et initie une méthode de sélection.

Devenu titulaire de la Chaire de chimie à l’Université de Lyon, il applique les recommandations de son mentor, sur la transmission du savoir et des méthodes d’expérimentation à ses étudiants. Il participe à la création d’une station agronomique à Lyon et d’un champ expérimental à Pierre-Bénite, pour l’étude des grands végétaux. Il crée l’École supérieure de chimie industrielle de Lyon dont sont diplômés nombre des innovateurs lyonnais : Charles Mérieux, Victor Grignard, Yves Chauvin (deux Prix Nobel)... L’ESCIL fusionnera en 1994 avec l’institut de chimie et physique industrielles de Lyon (ICPI), fondé par le Professeur Lepercq en 1919, pour constituer l’École supérieure chimie physique électronique de Lyon (CPE) qui forme 150 ingénieurs chimistes par an.

Pour aller plus loin

  • Raulin, Jules (1836-1896)
    Raulin, Jules (1836-1896)