La collection jésuite des Fontaines

La Collection jésuite des Fontaines a été déposée à la Bibliothèque municipale de Lyon pour 50 ans, suite à la décision de la Compagnie de Jésus de fermer le Centre Culturel des Fontaines situé à Gouvieux, près de Chantilly (nord de Paris). Elle compte 500000 documents.

Derniers ouvrages acquis sur le fait religieux

Un fonds contemporain auxiliaire de la Collection jésuite

La convention de dépôt de la Collection jésuite des Fontaines, signée le mardi 20 octobre 1998, ouvrait à la constitution, par la Bibliothèque municipale de Lyon, d’un fonds spécialisé sur le fait religieux [1]. Accompagnant le dépôt des Jésuites, comprenant des connaissances poussées et complémentaires des bibliothèques universitaires, les ouvrages acquis depuis 1999 manifestent autant d’expressions des "sciences du croire" [2], livrant au lecteur une pluralité :

  • disciplinaire : de l’exégèse à l’histoire, de la musicologie à la philosophie ;
  • thématique : de l’incroyance à la croyance, des religions païennes de l’antiquité aux monothéismes, ainsi que nombre de thèmes transversaux ;
  • linguistique : des langues véhiculaires et anciennes aux langues vernaculaires occidentales (notamment : français, italien, anglais, espagnol, allemand).
Aimer et croire : Dieu ne s’offense pas de la science humaine. Ni sur la terre, ni sur l’océan, ni même au livre que sa main déroule au firmament ... par Roux, Marcel, 1878-1922 / Bibliothèque municipale de Lyon (F20ROU003990)

Consultation et emprunt

La plupart de ces documents, décrits dans le catalogue en ligne, sont empruntables sur demande à la banque du silo moderne de la bibliothèque de la Part-Dieu. En outre, plusieurs de ces ouvrages récemment acquis sont exposés à l’entrée de la salle Civilisation de la même bibliothèque, sur un présentoir dont le contenu est régulièrement renouvelé. Tous sont librement empruntables.

Voici les dernières nouveautés exposées de ce fonds sur le fait religieux :

  • Virginie Prevost, Les mosquées ibadites du djebel Nafusa : architecture, histoire et religions du nord-ouest de la Libye (VIIIe-XIIIe siècle), 2016 - B 075809 ;
  • Nader El-Bizri and Eva Orthmann, The Occult sciences in pre-modern islamic cultures , 2016 - K 210546 ;
  • Alessandro Scafi, The cosmography of paradise : the other world from Ancient Mesopotamia to medieval Europe, 2016 - K 210545 ;
  • Jon Sobrino, Jésus-Christ libérateur : lecture historico-théologique de Jésus de Nazareth, 2014 - K 210544 ;
  • Jean Claude Usunier, Religions as Brands. New Perspectives on the Marketization of Religion and Spirituality , 2014 - K 210543 ;
  • Sossie Andézian et Christian Décobert, La Terre sainte en héritage, 2018 - K 210542 ;
  • Ofer Hadass, Medicine, Religion, and Magic in Early Stuart England. Richard Napier’s Medical Practice , 2019 - K 210541 ;
  • Juan Antonio Flores Martos, Luisa Abad Gonzalez, Etnografia de la muerte y las culturas en America Latina, 2007 - K 210540 ;
  • Gilles Holder et Moussa Sow, L’Afrique des laïcités : État, religion et pouvoirs au Sud du Sahara, 2013 - K 210539 ;
  • Sylvène Edouard, Saintetés politiques du IXe au XVIIIe siècle : autour de la Lotharingie-Dorsale catholique, 2020 - K 210538 ;
  • Andreas Sohn, Le cardinal Franz Ehrle (1845-1934) : jésuite, historien et préfet de la Bibliothèque vaticane, 2018 - K 210537 ;
  • James A. Benn, Burning for the Buddha : self-immolation in chinese bouddhism, 2016 - K 210536 ;
  • Hannah Bacon, Feminist theology and contemporary dieting culture : sin, salvation and women’s weight loss narratives , 2019 - K 210535 ;
  • Juan Carlos Scannone , La théologie du peuple : racines théologiques du pape François , 2017 - K 210534 ;
  • Ignacio Ellacuría, Le peuple crucifié : le Royaume, les pauvres et l’Eglise : écrits de San Salvador, 1973-1989, 2020 - K 210533 ;
  • Dominique Bertrand, Hélène Bied-Charreton, L’intelligence du corps : un commentaire des Constitutions de la Compagnie de Jésus , 2020 - K 210532 ;
  • Ulrich Ertel, Alois Münch, Religion und Psychose , 2019 - K 210531 ;
  • Alice Mouton, Rituels, mythes et prières hittites, 2016 - K 210530

[1« L’expression « faits religieux » vise à saisir les phénomènes religieux comme « fait historique » d’une part, comme « fait social » d’autre part, ce qui est une façon de souligner que les phénomènes religieux sont construits comme « faits » à travers diverses approches disciplinaires : historique, sociologique, anthropologique. Il ne s’agit pas d’une définition, mais d’une façon de qualifier, en langue française, les approches scientifiques des phénomènes religieux. » J.-P. Willaime, « Faits religieux ». In R. Azria & D. Hervieu-Léger (Eds), Dictionnaire des faits religieux, 2010, p.363

[2Debray Régis, « Qu’est-ce qu’un fait religieux ? », Études, 2002/9 (Tome 397), p. 169-180. DOI : 10.3917/etu.973.0169. URL : https://www.cairn.info/revue-etudes-2002-9-page-169.htm