La collection jésuite des Fontaines

La Collection jésuite des Fontaines a été déposée à la Bibliothèque municipale de Lyon pour 50 ans, suite à la décision de la Compagnie de Jésus de fermer le Centre Culturel des Fontaines situé à Gouvieux, près de Chantilly (nord de Paris). Elle compte 500000 documents.

Derniers ouvrages acquis sur le fait religieux

Un fonds contemporain auxiliaire de la Collection jésuite

La convention de dépôt de la Collection jésuite des Fontaines, signée le mardi 20 octobre 1998, ouvrait à la constitution, par la Bibliothèque municipale de Lyon, d’un fonds spécialisé sur le fait religieux [1]. Accompagnant le dépôt des Jésuites, comprenant des connaissances poussées et complémentaires des bibliothèques universitaires, les ouvrages acquis depuis 1999 manifestent autant d’expressions des "sciences du croire" [2], livrant au lecteur une pluralité :

  • disciplinaire : de l’exégèse à l’histoire, de la musicologie à la philosophie ;
  • thématique : de l’incroyance à la croyance, des religions païennes de l’antiquité aux monothéismes, ainsi que nombre de thèmes transversaux ;
  • linguistique : des langues véhiculaires et anciennes aux langues vernaculaires occidentales (notamment : français, italien, anglais, espagnol, allemand).
Iesuitarum ordo / Jost Amman (1539-1591) ; Bibliothèque municipale de Lyon (A16AMM000629) ; Tiré d’une suite de bois gravés employée dans deux ouvrages publiés à Francfort-sur-le-Main en 1585.

Consultation et emprunt

La plupart de ces documents, décrits dans le catalogue en ligne, sont empruntables sur demande à la banque du silo moderne de la bibliothèque de la Part-Dieu. En outre, plusieurs de ces ouvrages récemment acquis sont exposés à l’entrée de la salle Civilisation de la même bibliothèque, sur un présentoir dont le contenu est régulièrement renouvelé. Tous sont librement empruntables.

Ouvrages présentés

J. Baird Callicott, Thinking like a planet : the land ethic and the earth ethic, 2013

Linda Herrera, Asef Bayat, Being young and Muslim : new cultural politics in the global South and North, 2010

Marie-Anne Vannier, Judaïsme et christianisme au Moyen Âge, 2019

René Lévy, La mort à vif : essai sur Paul de Tarse, 2020

Caroline Heid, Marc Deramaix et Olivier Pédeflous, Le profane et le sacré dans l’Europe latine : Ve-XVIe siècles, 2020

Lewis A. Clorméus , Le vodou, le prêtre et l’ethnologue : retour sur la polémique Joseph Foisset - Jacques Roumain (Haïti, 1942), 2020

Luisa Capodieci, et al. Littérature et arts visuels à la Renaissance, 2021

Paul Magdalino, Maria Mavroudi, The occult sciences in Byzantium, 2006

Kris Hiuser, Animals, theology and the incarnation, 2017

Nicolas Meylan and Lukas Rösli, Old Norse myths as political ideologies : critical studies in the appropriation of medieval narratives, 2020

Christopher Steck, All God’s animals : a catholic theological framework for animal ethics, 2019

Emanuela Scribano, Anges et bienheureux : la connaissance de l’infini de Thomas d’Aquin à Spinoza, 2021

Paulette Houbouyan-Coutant, Les Arméniennes de l’Empire ottoman à l’école de la France (1840-1915) , 2020

Pierre de Jean Olivi, Questions sur la foi, 2021

Dominique Lerch, et al., Les images de dévotion en Europe XVIe-XXIe siècle : une précieuse histoire, 2021

Tristan Martine et Jérémy Winandy, La réforme grégorienne, une révolution totale ?, 2021

Carole Auroy, et al., La plume et le goupillon : l’écrivain catholique en question aux XXe et XXIe siècles, 2020

Stéphane Caro Dambreville, Représentation et divin : entre image et texte, 2021

Wissam H. Halawi, Les Druzes aux marges de l’islam : ésotérisme et normativité en milieu rural : XIVe-XVIe siècle, 2021

Vladimir Soloviev, Trois entretiens : sur la guerre, la morale et la religion suivi du Court récit sur l’Antéchrist, 2005

[1« L’expression « faits religieux » vise à saisir les phénomènes religieux comme « fait historique » d’une part, comme « fait social » d’autre part, ce qui est une façon de souligner que les phénomènes religieux sont construits comme « faits » à travers diverses approches disciplinaires : historique, sociologique, anthropologique. Il ne s’agit pas d’une définition, mais d’une façon de qualifier, en langue française, les approches scientifiques des phénomènes religieux. » J.-P. Willaime, « Faits religieux ». In R. Azria & D. Hervieu-Léger (Eds), Dictionnaire des faits religieux, 2010, p.363

[2Debray Régis, « Qu’est-ce qu’un fait religieux ? », Études, 2002/9 (Tome 397), p. 169-180. DOI : 10.3917/etu.973.0169. URL : https://www.cairn.info/revue-etudes-2002-9-page-169.htm