La collection jésuite des Fontaines

La Collection jésuite des Fontaines a été déposée à la Bibliothèque municipale de Lyon pour 50 ans, suite à la décision de la Compagnie de Jésus de fermer le Centre Culturel des Fontaines situé à Gouvieux, près de Chantilly (nord de Paris). Elle compte 500000 documents.

Oiseaux et humains

Ils furent longtemps pour nos ancêtres et parfois encore aujourd’hui des aliments d’appoint. D’aucuns ont été domestiqués, à l’instar du pigeon il y a 5 000 ans, la poule 2 000 ans, ou le dindon plus de 500 ans. Les oiseaux, dont la population en France s’est vue réduite de près 30 % en trente ans en raison des effets destructeurs et polluants du système économique actuel, ont constitué pour le regard humain tout au long de son histoire une figure ambivalente à laquelle se référer. En voici quelques avatars.

« Ecoute la corde chanter et le vent parler sans paroles
Et ce langage des oiseaux qui fait que les oiseaux s’envolent
Orchestre au champ de blé pareil que plie une épaule d’épis
Fait-il ce bruit d’or de main d’homme où Dieu se grise et s’assoupit
 »
Louis Aragon, dans Le Fou d’Elsa

Figure politique

[Le fauconnier] par Amman, Jost, 1539-1591Barnabé Farmian du Ronoy, favorable à une monarchie modérée, rapprocha les cages à oiseaux des geôles de la Bastille, quémandant plus grande liberté pour les bêtes et les sujets.
L’entrée dans la modernité libérale s’accompagna d’un croît de sensibilité à l’égard des brutalités que les humains infligent aux animaux, et singulièrement aux oiseaux : ainsi des divertissements comme le jeu de l’oie, dont il faut décapiter ou arracher le cou, et les combats de coqs, très courus jusqu’à lors par l’aristocratie, se trouvent condamnés ici et là dès 1790.
La Révolution est également l’occasion pour des lettrés de demander la libération des oiseaux en cage au moment où maintes gravures populaires louent la liberté qu’elles symbolisent par des lâchers d’oiseaux.

Figure allégorique et religieuse

Nombreux sont les oiseaux chanteurs, à paraître dans les livres enluminés du Moyen-Âge. L’historienne Martine Clouzot observe que leur réalisme visible prélude à la métaphore et au discours moral touchant au statut de l’être humain parmi la Création divine. Les manuscrits ornés d’oiseaux proviennent de milieux élitistes, ainsi que les oiseaux chanteurs eux-mêmes encagés au sein des demeures princières. Psaumes et, en moindre proportion, romans courtois sont deux types de livres qui, parce que liés au chant et à la déclamation, se composent de ces figurations aviaires. Enfin, un oiseau comme le paon instruit sur l’ambivalence qu’entretiennent avec cet animal les diverses religions. L’ouvrage de Christiane Tortel, richement illustré, explore avec fruits cette piste.

Figure poétique

Un texte poétique tel que celui intitulé « Cohorte » et rédigé par Saint-John Perse, se trouve tout entier passementé par les traits morphologiques, le rythme du vol, ou encore cris et silhouettes d’une légion d’oiseaux. L’auteur tâche par-là d’exprimer dans sa syntaxe le vécu des bêtes. La psychologie des oiseaux s’y trouve méticuleusement relevée et ceux-là dépeints comme sujets pouvant réagir, voire répondre. La poésie permet ici d’approcher le point de vue de l’oiseau. Jeune fille, de profil à gauche, ouvrant la porte d'une cage et tenant un oiseau perché sur sa main ; à gauche, un chat sur une chaise par Demarteau, Gilles, 1729-1776 Boucher, François, 1703-1770

Figure musicale

Pline l’Ancien louait déjà le rossignol pour la beauté et la variété de son chant, y décelant art. Fut commise à son propos par la suite cohorte de traités d’apprentissage. Quant au silence du rossignol, il put résonner avec d’autres silences mythiques ou symboliques, et réfléchir une prétendue « mauvaise volonté », reflet d’autant d’inquiétudes et d’insatisfactions proprement humaines.


Ouvrages présentés

- B. Level, Le poète et l’oiseau : vers une ornithomythie poétique, 1975
SJ BC 627/112
- J. Michelet, L’oiseau, 1859
SJ B 595/10
- P. Claudel, L’oiseau noir dans le soleil levant, 1926
SJ B 681/64
- G. Gotz, Quel est donc cet oiseau ?, 1939
SJ AF 013/95
- J. André (éd.), Les noms d’oiseaux en latin, 1967
SJ X 573/8
- G. Seys, Notes sur les oiseaux observés au Jehol de 1911 à 1932, 1942
SJ ZSI 01457
- Saint-John Perse, Oiseaux, 1963
SJ B 652/4
- G. Seys, La collection d’oiseaux du Musée Hoang ho Pai ho de Tien Tsin, 1949
SJ ZOV 00513
- Aristophane, Les Oiseaux, 1928
SJ X 168/11
- Y. Letouzey, Oiseaux : espèces européennes, 1963
SJ AF 013/103
- Encyclopédie méthodique. Oiseaux, planches, 1800
SJ BD 714/150