La documentation régionale

Pour tout savoir sur Lyon, la Métropole et la Région, dans tous ses aspects, histoire et actualité, patrimoine et nature...

Le vélo en libre-service a dix ans mais toujours pas de modèle économique.

Poser sa carte magnétique sur la borne, attendre le déclic et saisir la bicyclette que l’on pourra remettre dans n’importe quelle station : ce geste banal et quotidien a déjà dix ans. Le 19 mai 2005, à Lyon, le maire, Gérard Collomb (PS), inaugurait le Vélo’v, le premier vélo en libre-service à la française : 4 000 bicyclettes, réparties dans 300 stations à Lyon et à Villeurbanne, étaient proposées aux Lyonnais par le concessionnaire JC Decaux, leader du mobilier urbain. Paris a suivi, en juillet 2007, avec un service encore plus étendu : 20 000 Vélib’ annoncés – en pratique plutôt 16 000 – dans un gros millier de stations.

Dès les années 1970, déjà, le maire de La Rochelle, Michel Crépeau, offrait des « vélos jaunes » à ses administrés. Des services similaires avaient vu le jour dans les années 1990 à Copenhague, Vienne ou Rennes. Sans jamais atteindre l’envergure du Vélo’v lyonnais ni du Vélib’ parisien Lire la suite de l’article sur le site du Monde Economie