La documentation régionale

Pour tout savoir sur Lyon, la Métropole et la Région, dans tous ses aspects, histoire et actualité, patrimoine et nature...

Orgeret fait ses cartons !

L’inventaire du fonds Orgeret, libraire-éditeur musical lyonnais, se poursuit. Actuellement, dans le cadre du reconditionnement des collections qu’implique le chantier de désamiantage du silo prévu pour 2017, un colossal travail de tri est en cours. Concrètement, il s’agit de classer par genre les milliers d’œuvres qui ne sont pas encore inventoriées, puis de les conditionner dans des boîtes d’archives.

JPEG - 1.9 Mo

La chanson populaire, lyonnaise ou non, constitue la majorité du fonds. Si aujourd’hui il peut sembler désuet de se procurer la partition d’une seule chanson, durant presque la totalité du 20ème siècle cela était le seul moyen pour les musiciens d’être en mesure de jouer dans les bals le dernier morceau à la mode. Des recueils existent aussi, mais ils sont plus rares et tournent généralement autour d’un thème, par exemple les chants de Noël. L’opéra, souvent comique, et les opérettes, étaient également une valeur sûre de la boutique. Généralement, un air en était tiré, édité et interprété au même titre qu’une chanson indépendante. Une autre spécialité d’Orgeret était les monologues comiques. Là aussi, des œuvres d’une page ou deux, que les gens achetaient pour les lire joyeusement à plusieurs dans des foyers alors dépourvus de téléviseurs.

Ce tri, réalisé par Bénédicte, Nicolas et David de l’équipe de la Documentation régionale, est aussi l’occasion d’alléger le fonds. Nous ne conservons au maximum que quatre exemplaires d’une œuvre. On estime que cela permettra de dégager un tiers de la place qu’occupait le fonds Orgeret. Ensuite, une fois les travaux de désamiantage achevés, il s’agira de rouvrir toutes ces boîtes pour inventorier à la pièce leur contenu. Cela constituera la dernière ligne droite de la mise en ligne du fonds Orgeret. Elle promet d’être longue !