Jean-Claude Matthey

La documentation régionale

Pour tout savoir sur Lyon, la Métropole et la Région, dans tous ses aspects, histoire et actualité, patrimoine et nature...

Votez Tendresse !

JPEG - 547.8 ko

affiche réalisée à titre personnel pour la campagne cantonale de 1995, 1995
affiche 55 x 38, sérigraphie (collection de l’auteur)

Affiches Politiques

En 1980, Jean-Claude Matthey, qui s’est établi un an plus tôt dans les Pyrénées Orientales, est sollicité par la section de Prades du Parti socialiste pour la campagne présidentielle. De cette commande résulte une affiche sérigraphiée épurée qui sera collée à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle, le 26 avril 1981.

« Toute la pensée minimaliste de Jean-Claude Matthey est dans cette affiche, tout ce qu’il aime, tout ce qu’il ressent. Les arbres sont des oliviers, ils marquent l’abondance, l’oxygène, le renouveau : la couleur du sol et du bois de ces arbres est la même, comme si la sève, montant de la terre, unifiait tout. Le lien entre la terre et le sang compte beaucoup pour Jean-Claude, cette irrigation par le sang, il l’a vue chez les indiens dont toute la vie part de la terre. La colombe, dont la blancheur est éclatante, c’est la paix, l’espoir, une autre société... « Sans chômeurs, sans mecs fauchés » - et il en sait quelque chose - dit Jean-Claude. » (Alain Gescon)

Au fil des ans, Jean-Claude sera amené à plusieurs reprises à réaliser des affiches de propagande politique, notamment pour le PSU (Parti Socialiste Unifié), la LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire) et le PS. Au Parti socialiste, il propose pour les élections municipales parisiennes de 1983 une campagne déclinée autour de chaque arrondissement, auquel il associe une figure emblématique sous forme de silhouette découpée sur une vue du quartier. La campagne de Jacques Ségela lui sera préférée.

Mais c’est finalement la fibre anarchiste qui l’emporte avec la campagne qu’il mène par affiches interposées dans les rues de Grenoble en 1994 pour les élections cantonales. Désabusé par deux septenats de gauche au pouvoir, Jean-Claude stigmatise dans cette série d’affiches parodiques tout ce qui lui semble fonctionner de travers chez les partis politiques. Une première série d’affiches blanches, criantes de vide, sans autre visuel qu’un slogan qui sonne comme un aveu et dont la couleur évoque une tendance politique. Rouge : « on n’a pas de programme », bleu : « l’inutile on s’en tape », vert : « on met pas de capote », noir : « on n’a rien à vendre ». Sous le slogan, le nom du parti candidat : « Parti sans laisser d’adresse ». Et finalement, en point d’orgue de cette campagne, cette affiche qui semble vouloir reprendre à son compte le fameux slogan de la contre culture américaine : « Faites l’amour, pas la politique ! »

JPEG - 691.5 ko

Visite guidée de Jean-Claude Matthey - à propos de Votez Tendresse ! :