Le Fonds chinois

Lyon et Canton. 25e anniversaire du jumelage

L’année 2013 marque le vingt-cinquième anniversaire du jumelage entre les villes de Canton et de Lyon.

La dynamique insufflée par ce rapprochement des deux municipalités a naturellement fait naître entre la Bibliothèque municipale de Lyon (BmL) et la Bibliothèque de Guangzhou (Canton) des relations amicales qui, dès 1997, se sont incarnées dans des partenariats variés. Les deux établissements ont ainsi tout d’abord organisé un échange de personnels, avec l’accueil à Lyon d’un bibliothécaire de Canton et le séjour en Chine du responsable du Fonds chinois de la BmL. Cette coopération a été renforcée par des échanges de livres (plusieurs centaines de volumes ont été donnés par chaque établissement), et la mise en place d’une coopération culturelle. Ainsi, dans le cadre des Années Croisées France-Chine 2004-2005, la Bibliothèque a-t-elle accueilli une exposition de peinture chinoise tandis que la Bibliothèque de Guangzhou proposait à son public une exposition sur l’Institut franco-chinois de Lyon.

À l’occasion de cet anniversaire, cette tradition d’échanges amicaux prend un nouveau souffle. À l’invitation de son homologue cantonais M. Fang Jiaz- hong, Gilles Éboli, directeur de la BmL, s’est rendu à Canton en juin dernier, pour prendre part à une conférence internationale sur le thème du rôle des bibliothèques publiques dans les zones métropolitaines. Au milieu d’un panel d’experts chinois et étrangers (Afrique du Sud, Allemagne, Angleterre, Canada, Corée du Sud, États-Unis, Finlande, France) et devant un public de professionnels chinois venu des quatre coins du pays, Gilles Éboli a présenté le « projet d’établissement » qu’il met en place à la Bibliothèque et qui s’articule autour de trois axes : « orienter vers les publics », « forum dans la cité », « modèle lyonnais ».

JPEG - 16.9 ko
Gilles Eboli, Fang Jiazhong (directeur de la bibliothèque de Canton), Huang Suiwen (directrice du bureau des relations internationales de Canton)

Ce déplacement a également permis d’ancrer plus solidement les relations qui lient nos deux établissements. Les directeurs Fang et Éboli se sont en effet entretenus sur les modalités d’un mémorandum d’entente qui sera très prochainement signé entre les deux bibliothèques. Ce texte servira de support à de nouveaux projets de coopération. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre des manifestations organisées pour l’inauguration du nouveau bâtiment de la bibliothèque de Canton. L’ancien bâtiment, désormais reconverti en annexe, avait ouvert ses portes en 1982. Avec ses 17 700 m² et ses 1758 places assises, il n’était plus adapté aux besoins d’une population de 10 260 000 habitants, et ce malgré la mise en place d’un réseau d’annexes relativement dense. Le projet du nouveau bâtiment a été initié il y a dix ans et c’est en février 2006 que le chantier a été inauguré pour donner naissance à un concept architectural en cascade, symbolisant l’accumulation de la culture et de l’histoire dans les livres.

JPEG - 23.8 ko
Communication de Gilles Eboli lors de la conférence internationale sur le thème du rôle des bibliothèques publiques dans les zones métropolitaines

Après une ouverture partielle fin décembre 2012, ce bâtiment a été officiellement inauguré par le maire de Canton le 23 juin 2013. Quatre jours plus tard, M. Fang inaugurait à son tour une exposition de photographies des bibliothèques des villes jumelées avec un panneau dédié à la Bibliothèque municipale de Lyon et à ses collections, notamment son Fonds chinois.

JPEG - 40.4 ko
Le nouveau bâtiment de la bibliothèque de Canton

Ce sont désormais 100 000 m² qui sont mis à la disposition des usagers. Les sept étages de ce complexe devraient à terme abriter quatre millions de documents en accès libre, offrir 4 000 places assises et 500 postes informatiques aux 10 000 visiteurs quotidiens (ce chiffre peut atteindre 15 000 les week-ends).

À titre de comparaison – à supposer que l’exercice soit parlant tant les chiffres peuvent paraître démesurés (on compte « seulement » 500 000 habitants à Lyon et environ 1 500 000 dans le Grand Lyon) – les 27 446 m² de la Part-Dieu conservent 3 154 353 documents. En 2012, la Part- Dieu a accueilli 868 325 visiteurs (environ 3400 par jour d’ouverture) et met à disposition des usagers 64 postes informatiques (dont 51 fournissant un accès internet).

Sis dans un quartier à l’architecture très moderne, face au musée provincial, à l’opéra et à la maison de la jeunesse, la Bibliothèque de Canton offre des prestations innovantes. Des automates permettent de procéder aux inscriptions, aux prêts et aux retours de façon auto- nome, la technologie RFID (radio-identification) facilite la localisation des documents sur les rayonnages, des salles permettent la projection de films en 3D, etc. À noter que l’établissement est ouvert tous les jours et que l’inscription est gratuite. Une des volontés de l’établissement chinois est de développer une offre multi- culturelle. Les ouvrages envoyés à la Bibliothèque de Canton par la BmL trouvent très naturellement leur place dans cette stratégie documentaire et c’est d’ailleurs une vue de la ville de Lyon (Cathédrale Saint-Jean et presqu’île au second plan) qui accueille les usagers dans la section Europe.

L’étape cantonaise n’était que la première de ce déplacement de la direction de la Bibliothèque de Lyon en Chine. Cette mission s’est en effet poursuivie début juillet par une visite à nos partenaires de la Bibliothèque de Shanghai avec laquelle celle de Lyon est liée depuis le début des années 2000 par une convention.

Marc Gilbert, Fonds chinois, BmL