Lin Keming (1901-1999)

Lin Keming naît le 11 juillet 1901 à Dongguan (province du Guangdong) dans une famille de commerçants.

Il étudie l’anglais à l’École normale supérieure provinciale de Canton puis part pour la France en 1920 dans le cadre du mouvement travail-études. Il entre à l’Institut franco-chinois de Lyon le 24 juin 1922. Il étudie tout d’abord la philosophie chinoise et prépare une thèse sur Confucius.

Mais il abandonne les études de philosophie pour se consacrer à l’architecture. Il en commence l’étude à l’École des beaux-arts de Lyon puis au sein de l’Institut d’architecture de Lyon. Après six mois de stage à Paris, Lin Keming rentre en Chine en 1926. Il passe deux années à Shantou où il crée notamment un parc public (nom actuel : Zhongshan gongyuan).

En 1928, Lin Keming s’installe à Canton où commence sa véritable carrière d’architecte : il y construit nombre de bâtiments, dont certains sont encore utilisés de nos jours.

Il participe, en tant que conseiller, à la construction du Mémorial Sun Yat-sen de Canton. En 1932, il fait figure de pionnier en étant à l’origine de la création de plusieurs départements d’architecture au sein d’universités chinoises, où il est chargé d’enseignement (en 1945, il est professeur au département d’architecture de l’université Sun Yat-Sen).

Après 1949, Lin Keming occupe de très nombreuses charges professionnelles et politiques et participe aux principaux projets de construction à Canton. Parmi les constructions dont il est l’auteur, il faut indiquer : la Bibliothèque Zhongshan (nom actuel : Zhongshan wenxianguan), les bâtiments de la mairie de Canton, le Mémorial des 72 martyrs de la Colline de Safran et l’Hôtel Dongfang.

Très influencé par l’enseignement reçu en France, il marque la ville de Canton par le nombre et le prestige de ses réalisations. Plus généralement, il influence l’architecture chinoise de son époque et est considéré comme un grand urbaniste et un précurseur.


Jing Yinyu (1901-1930) | Pan Yuliang (1894-1977)


Remerciements : Département des Études chinoises - Université Jean Moulin Lyon 3, établissement propriétaire du fonds de l’Institut franco-chinois de Lyon.

Crédit photographique : Bibliothèque municipale de Lyon, Didier Nicole.