Le silo en travaux

Les déménagements du silo ont commencé

Le lundi 4 février les déménagements des silos de la Bibliothèque de la Part Dieu ont commencé.

Objectif  : vider un étage entier pour débuter les travaux de désamiantage et d’amélioration des conditions de conservation des documents. L’étage en question est d’abord déménagé en interne, accueilli à un autre niveau, avant un départ pour cinq ans sur le site de Corbas. Les équipes de déménageurs, accompagnées par les équipes de la bibliothèque, ont transporté plus d’1,3 km de collections.

Trois services de la bibliothèque sont concernés par ces mouvements de collections : la Documentation Régionale, le Fonds Ancien et le Silo Moderne.

La Documentation Régionale a veillé au déménagement de 130 mètres de boites de périodiques dont des éditons du Dauphiné Libéré des années 1990.

Le Fonds Ancien s’est attaché à accompagner le déménagement de 165 mètres de collections diverses, dont des partitions de l’Harmonie Municipale de Lyon.
Le Silo Moderne a enfin accompagné le déménagement d’un kilomètre de périodiques couvrant les années 1914/1918 et du fonds Ampère, du nom du célèbre mathématicien lyonnais.

Les documents sont transportés sur des armoires roulantes et placés dans l’ordre selon lequel ils sont prélevés sur les étagères. Ces actions de retrait et de remise en place sont minutieuses. La manipulation des documents fragiles est soumise à une procédure particulière.

JPEG
JPEG

Toute la semaine, les équipes de la bibliothèque ont travaillé en étroite collaboration avec les déménageurs : conditionnement, inventorisation, remise en rayons… Cette attention de tous les instants a mobilisé toutes les équipes concernées et a nécessité la fermeture des banques d’accueil du Silo Moderne (réouverture le 13 avril) et du Fonds Ancien (réouverture le 13 février).

Chaque document est minutieusement transporté d’un étage à un autre et les agents procèdent au reconditionnement de certaines collections (mise en enveloppes, en boites, en cartons). Il convient également de suivre le déplacement des armoires roulantes : un agent est posté au départ, un autre est posté à l’arrivée. Chaque document a une place définie, reproduite dans des plans ; une inventorisation minutieuse des collections déplacées est effectuée. Les déménagements sont enfin l’occasion de rassembler des ensembles de cotes localisés à différents emplacements dans les silos afin de reconstituer une suite de cotes linéaire : les déménageurs procèdent alors à ce qu’on appelle du « picking ».
Une fois l’étage vidé, les travaux pourront commencer dans l’étage libéré. Les documents déménagés en interne partiront ensuite à la mi-mars sur le site de Corbas.

Prochaine étape : le départ de 9,1 km de collections aux Archives Départementales et Métropolitaines à partir du 18 février.