Rapport
d’activité

2017

Les événements de l’année

Forum démocratie

La première phase de Démocratie-Rêver, penser, agir ensemble s’était achevée sur un premier bilan : objectif atteint ! En effet les diverses propositions élaborées par la bibliothèque avaient rencontré leurs publics et surtout l’approbation de ces publics, mieux encore l’appropriation par ces publics. Traduisant donc en action son projet, et dans le droit fil du programme « Démocratie : rêver, penser, agir ensemble », la BmL a organisé en 2017 du 9 au 12 mars son grand Forum Démocratie. Apres quatre mois riches en rencontres, débats, ateliers en tout genre, conférences, expositions, elle a conclu son événement par trois jours et une soirée de programmation culturelle dense, variée, festive, accessible et exigeante à la fois. Dernier acte : le jeudi 7 décembre, le jury du 8ème Grand Prix Livres-hebdo des bibliothèques francophones (le « Goncourt des bibliothèques ») remettait à la BmL le prix de l’animation pour « Démocratie : rêver, penser, agir ensemble », relatée dans les pages de TOPO tout au long de l’année 2016-2017. « Intéresser les citoyens au débat public, leur donner l’envie d’y participer et les moyens de le faire en les informant, c’est essentiel, et ce qu’a réalisé la Bibliothèque de Lyon » a salué Barbara Lison, membre du jury, directrice de la Bibliothèque de Brème et Présidente de l’association des bibliothécaires allemands.

Voir le site Démocratie


Métropole

Deux autres dates à retenir, peut-être moins spectaculaires mais tellement porteuses d’avenir : le passage le 28 novembre en conseil municipal et le 15 décembre en conseil métropolitain de la convention de délégation de gestion entre la Métropole de Lyon et la Ville de Lyon pour la lecture publique. Cette convention, qui permet de lancer et de mettre en action la politique de lecture publique métropolitaine, a confié à la BmL une mission d’accompagnement et de soutien aux 40 bibliothèques de villes de moins de 12000 habitants de la Métropole de Lyon en termes d’appuis documentaires, numériques, d’action culturelle et d’expertise. Pour la première fois de son histoire, la Bml dépasse les frontières du strict territoire communal pour aider à la mise en œuvre d’un véritable projet de développement du livre et de la lecture aux dimensions du territoire.
Voir le site du Grand Lyon, la métrople


Trois nouvelles médiathèques

L’ouverture de la nouvelle bibliothèque de Gerland dans le 7ème arrondissement le 28 mars a représenté le premier volet d’une série complétée en juin par la nouvelle bibliothèque du 6ème arrondissement et en septembre par la nouvelle bibliothèque Marguerite Yourcenar (3ème arrondissement, quartier Lacassagne), série absolument exceptionnelle dans notre pays. A l’heure où d’autres pays, d’autres cités en viennent à devoir fermer leur bibliothèque, Lyon confirme la place essentielle donnée dans sa politique culturelle à la lecture publique et ici encore le projet est traduit en action. Gerland, c’est donc désormais une nouvelle équipe, étoffée, qui sur plus de 1100 m² et avec près de 22 000 documents de toutes natures (livres, périodiques, DVD, jeux, jeux vidéos, ces deux derniers supports pour la première fois sur le réseau lyonnais, supports physiques, supports numériques), accueille le public pour orienter, accompagner, donner accès, animer… Clémence Lortet, c’est la bibliothèque du 6ème arrondissement, transfigurée avec une surface triplée, des services démultipliés, des supports diversifiés. Enfin la bibliothèque Marguerite Yourcenar-3ème arrondissement, nom de code « Lacassagne », nom de baptême officiel « bibliothèque Marguerite Yourcenar » donc- 12 agents, 1000 m², 22000 documents et de nouveaux services. Avec elle s’est ainsi clôt le premier volet « proximité et territoire » de notre projet d’établissement : trois nouvelles médiathèques, d’un modèle nouveau, complétant le réseau lyonnais.


Le silo

L’année 2017 a vu le lancement de l’appel d’offre pour les 11 lots du chantier silo. Parallèlement, un gros travail autour des collections a été réalisé par les équipes concernées (silo, fonds ancien et doc reg) d’où la modification des horaires d’ouverture au public de ces services qui a permis aux agents ce travail sur les collections (fermeture au public le matin de ces trois services jusqu’à nouvel ordre de la direction). Autour des périodiques, environ 6000 titres ont été inventoriés par les équipes. Pour le Silo 8, une partie des collections a été éliminée et envoyée au pilon, une autre partie a été donnée à d’autres bibliothèques hors BML et une autre traitée pour rester sur place : les journaux 14-18 ont été reconditionnés. Enfin, pour les Silos 8 et 11, la bibliothèque a accueilli des étudiants de l’Ecole de Condé (Lyon) et de l’université Paris pour travailler sur les collections conservées au niveau 8 (dépoussiérage préalable à l’intégration d’ouvrages) et au niveau 11 (dépoussiérage et conditionnement des collections qui seront externalisées durant les travaux).


Numelyo, l’influx, les réseaux sociaux

Les faits 2017 marquants dans ces domaines sont d’une part le rythme de croisière élevé et stable désormais atteint par les téléchargements Google dans Numelyo : la base de livres anciens a dépassé la masse critique des 50 000 titres, crédibilisant si besoin était de façon définitive la crédibilité du projet. Même constat encore plus spectaculaire avec l’Influx qui double sa fréquentation sur 2017 et s’ancre résolument dans le paysage numérique de la BmL. Enfin pour les réseaux sociaux, d’autres ancrages posés avec le déploiement raisonné sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest : une mise en cohérence toujours en cours.


Accessibilité

Le 5 décembre 2017, Lyon a été félicitée pour son accessibilité. La Ville en effet a été officiellement récompensée par la Commission européenne en recevant l’Access City Award, 1er Prix 2018 des villes les plus accessibles « pour avoir placé l’accessibilité au cœur de sa vie urbaine ». Les bibliothèques ont pris part naturellement à ce succès exemplaire et c’est l’occasion de souligner ici le travail effectué tout au long de l’année sur l’ensemble de notre réseau par le groupe Accessibilité.


Carte Culture enfants

A signaler dans la poursuite de la carte culture le lancement d’une carte enfant culture avec cette ambition pour les jeunes publics aussi d’un accès élargi aux savoirs. Ce nouveau projet, très largement partenarial par ailleurs, reste naissant mais cette ambition n’est pas nouvelle : pour preuve notre Automne des gones qui a entamé fièrement sa neuvième saison. Au cœur du projet d’établissement :les jeunes publics et l’Automne des gones qui cible les 6-12 ans leur proposait cette année, ainsi qu’à leurs parents, bien évidemment de s’interroger et prendre part au monde et à la société qui les entoure de façon parfois sérieuse, parfois interactive mais toujours ludique et enrichissante. Ici, trois chiffres à retenir : plus de 50% des jeunes Lyonnais.es possèdent leur carte d’abonnement (sans compter tous ceux qui fréquentent les quinze bibliothèques du réseau sans emprunter), plus de 211 000 documents empruntables, et un nombre de prêt qui dépasse… le million !


Vlan !

Vlan !!! ??? C’était l’exposition BD de la BmL à ne pas manquer du 12 mai au 4 novembre (galerie de la Part-Dieu. En effet, et on l’ignore souvent, Lyon joue depuis près de 80 ans un rôle de premier plan dans l’histoire et l’évolution de la bande dessinée. Au long d’un parcours à la fois chronologique et thématique, l’exposition a dévoilé cette histoire riche et colorée à travers illustrations, publications, documents originaux et objets issus des nombreux éditeurs de bande dessinée qui se sont succédées depuis l’armistice de 1940 jusqu’à nos jours à Lyon et dans la Région.


Topo

TOPO a changé de livrée (présentation plus aérée, plus magazine, agenda plus clair et plus complet en fin de numéro), inaugurant une nouvelle maquette pour une nouvelle année. L’occasion de saluer une équipe qui sait se réinterroger constamment pour mieux s’adapter aux attentes d’un public exigeant et fidèle. L’occasion aussi de dire que cette nouvelle mouture a très vite été acceptée par les lectrices et lecteurs visiblement satisfaits de cette évolution.


Gouvernance

A noter ici le déploiement progressif de la mission coopération amorcé en 2016 : elle a essentiellement concerné le projet métropolitain mais les autres territoires commencent à être abordés et mis en cohérence notamment à l’international et au national confortant l’expertise et le rayonnement de l’établissement. En interne toujours, on trouvera ci-après des données très encourageantes sur la formation qui reste à un très haut niveau en terme de temps de travail consacré aux journées d’études, formations intra, etc… ; mêmes données positives sur l’absentéisme en baisse ou les accidents du travail dont la gravité décroit.
Enfin, il faut signaler l’ouverture comme prévu d’un grand chantier de rénovation là encore celui du circuit du document qui vise à actualiser, rationaliser et optimiser ce cœur de réacteur documentaire de la BmL et saluer comme il se doit la renaissance de notre intranet, mieux organisé, plus ouvert et en meilleure symbiose avec les outils de la Ville.


Le NPDE (Nouveau Projet D’Etablissement)

Le projet d’établissement lancé en 2011 se terminait par un objectif fort et structurant, qui résumait en quelque sorte le projet lui-même en proposant un nouveau modèle, celui d’une bibliothèque municipale à vocation métropolitaine. Avec les conventions de décembre 2017 (cf. supra), on peut considérer l’objectif atteint et donc commencer à élaborer le nouveau projet (nom de code : NPDE). Sur 2017 et 2018, ce travail a été entamé sous forme d’une part de bilan du projet précédent et d’un débat commencé en interne avec les équipes sur les défis que la BmL devra relever pour les années à venir. La réflexion doit se poursuivre sur 2018 et 2019 en s’étendant à l’ensemble des équipes, aux élus et au public dans une démarche co-construite et innovante.