Tremplin poétique

Tremplin poétique 2021 : "c’est de la peau d’humain dont j’ai faim !"

Parcours d’écriture au temps du covid avec le poète Gabriel de Richaud.


C’est un parcours de deux années « dans les cieux » de Gabriel de Richaud qui s’achève avec cette 11ème édition du Tremplin poétique.

Les mots de Gabriel de Richaud ...

Nous avions découvert le poète Gabriel de Richaud à la bibliothèque en 2017, à l’occasion de la remise du prix René Leynaud pour son livre "Une Vie pour Camille" (Les voix de la crypte, 2016). A l’automne 2019, il accepté de nous accompagner pour deux éditions du Tremplin poétique : une manifestation organisée depuis 2010 par la bibliothèque pour mettre en valeur les pratiques amateurs d’écriture et permettre la rencontre entre les publics et la poésie vivante telle qu’elle s’écrit et se parle aujourd’hui.

Gabriel de Richaud a apporté au projet toute la richesse de son parcours éclectique de poète, musicien, praticien de l’hypnose et formateur. Il a su entraîner les publics dans de curieux et stimulants « parcours d’écriture », accompagner les lauréats et lauréats de l’édition 2020 dans la mise en voix de leurs textes et provoquer la créativité de multiples écrivants avec les thématiques qu’il a proposé à partir de ses questionnements personnels.

En 2020 Gabriel de Richaud avait invité les publics des bibliothèques à explorer la question de la métamorphose et la recherche de nos « monstres intérieurs ». Une prémonition à l’aube d’une épidémie qui est venue mettre fin avant terme à l’édition 2020 mais qui a rencontré un écho certain avec plus de 120 contributeurs et contributrices.

Pour cette édition 2021, nous lui avons proposé de décliner à sa manière le thème du désir (printemps des poètes 2021) et il nous a répondu par le mythe de Gaïa et d’Ouranos et une question « est-ce que je sais ce qui manque dans mon propre ciel ? ».

"est-ce que je sais ce qui manque dans mon propre ciel ?" Gabriel de Richaud : à écouter ici

Et les vôtres !

Nous avons reçu les textes de 83 écrivants en réponse. Des textes pour la plupart fortement empreints de l’atmosphère étouffante, angoissante et frustrante de cette année covid où nous avons tous et toutes ressenti une grande « faim de peau d’humain » et de "présentCiel" pour reprendre les mots de Yolanda Mpelé et de Yves Bressande : deux auteur-e-s dont les textes ont séduit le jury de cette édition.

A défaut d’avoir pu ces deux derniers printemps, programmer la lecture finale en public qui vient traditionnellement clôturer le Tremplin poétique, Gabriel de Richaud nous a proposé un travail de création sonore à partir de l’enregistrement des textes par leurs auteur-e-s pour créer des podcasts qui seront très prochainement mis en ligne.

En attendant de pouvoir les entendre, nous vous invitions à les lire !