Rapport d’activité 2018

La photographe Jacqueline Salmon en résidence à la Part-Dieu

Depuis le mois de mai 2018, la bibliothèque de la Part-Dieu accueille, pour une résidence d’artiste d’une durée de 3 ans, la photographe Jacqueline Salmon.

Jacqueline Salmon a pour projet d’accompagner la construction de la bibliothèque de demain à travers son point de vue d’artiste en suivant les travaux de rénovation du Silo.

Plus que de documenter ce chantier, il s’agit là de marquer son ampleur par un projet culturel et artistique, en valorisant le Silo dans ses aspects collections, métiers et architecturaux tout en mettant en lumière la place et le rayonnement de la bibliothèque en tant que lieu-ressource dans la cité : espace de médiation des savoirs et point de rencontre entre les habitants, promouvant le vivre ensemble et l’accès de toutes et de tous à la culture, afin d’observer comment ses usagers, par leurs postures et comportements, s’approprient cet espace public ou « troisième lieu » social et culturel.

Cette résidence, subventionnée par la DRAC, comportera à terme une restitution publique sous la forme d’une exposition déclinée en deux temps, à l’Espace Patrimoine en 2019 et à la Galerie en 2020, d’un ensemble d’actions d’éducation artistique pour tous les publics (conférences débats « parole d’artistes », ateliers pour les scolaires et les enfants…) et d’une publication.

Voir le blog de la résidence de Jacqueline Salmon

Portrait de Jacqueline Salmon

Jacqueline Salmon

Le mot de Gilles Éboli, directeur de la bibliothèque

C’est à une créatrice, en l’occurrence la photographe Jacqueline Salmon, que la BmL s’est adressée pour l’accompagner dans sa réflexion sur son quotidien comme dans ses travaux ou sa prospective : à travers une résidence programmée sur trois ans, Jacqueline Salmon suit les travaux du silo, dialogue avec les publics jeunes et adultes, scrute les usages d’aujourd’hui comme elle s’immerge dans les collections d’hier, bref s’interroge sur la bibliothèque d’hier, d’aujourd’hui, de demain.

Le silo en chantier

© Jacqueline Salmon

« Ce sont toutes ces choses qui suggèrent des gestes attentifs dédiés à la préservation des livres... qui me touchent. Elles s’organisent d’elles-mêmes comme dans un tableau constructiviste »

Portraits de lecteurs

© Jacqueline Salmon

« Mon projet est de réaliser des séries de portraits, par type d’usage : non pas des photographies d’identité même magnifiées, mais plutôt des séquences de comportements ou la position du corps du lecteur de journaux par exemple ou du chercheur ou du visiteur d’expositions, révèlent les différents usages de la bibliothèque. »