Les rendez-vous des bibliothèques municipales de Lyon

Rencontre, Conférence / débat - Société - adultes

40 ans à arpenter les trottoirs dans la joie, au service de la communauté

40 ans des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence

Le samedi 8 juin de 15h00 à 17h30 - bibliothèque de la Part-Dieu

Conférence de Sœur Rita du Calvaire, Mère fondeuse, ArchiMère Générale des Couvents de France

Tout débute à la veille d’un déménagement pour San Francisco en 1977. Parmi les vêtements à trier, il y a quatre authentiques habits de nonnes obtenus quelques années plus tôt d’un couvent de l’Iowa. Si Ken Bunch n’avait pas décidé de les garder, nous n’en serions pas là aujourd’hui… Deux ans plus tard, alors que le fondamentalisme religieux s’impose dans le paysage politique à travers le parti Moral Majority, Ken et deux amis improvisent une sortie extravagante en habits, en divers lieux de San Francisco, à l’occasion du Samedi de Pâque. Ils captent l’attention et rencontrent un enthousiasme imprévu. En janvier 1980, le groupe se structure sous le nom de Sisters of Perpetual Indulgence, tout d’abord composé des quatre Mères Fondeuses, Reverend Mother Abyss, Sister Hysterectoria, Sister Vicious et Sister Missionary Position, très vite rejointes par d’autres.

De la lutte contre le nucléaire à l’engagement pour les droits des homosexuel-les, en passant par une manifestation contre le massacre de bonnes sœurs catholiques romaines au Salvador par l’armée américaine, ces sœurs alternatives ne reculent devant rien. Eduquer le public et la communauté en matière de sécurité, de santé, développer la conscience, l’illumination spirituelle, abolir les fanatismes et la haine, ainsi définissent-elles leur activisme. En 1982, les Sisters of Perpetual Indulgence, réalisent le premier dépliant d’information et de prévention de ce qui ne se nomme pas encore le sida et dont on ne soupçonne les ravages à venir. Intitulé « Play Fair », il promeut dans un langage courant l’usage du préservatif, joue la visibilité, érige la culpabilité en MST et invite à prendre soin de soi et d’autrui : répandez l’affection, pas l’infection !

En juin 1990, Jean Christophe Cauchy et Jean-Yves Le Talec assurent la couverture de la 6e Conférence internationale sur le sida pour le magazine Gai Pied, à San Francisco, quand ils ont soudain une vision extatique : des Sisters viennent de surgir au coin de la rue ! Cette rencontre marquante leur insuffle la « folie » qui manque au militantisme français dont la résistance à l’homophobie se structure sur la faille de l’épidémie, imprégné d’une imagerie dramatique. En septembre de la même année, Sister Vicious élève les trois premières sœurs françaises à Paris. Sœur Rita du Calvaire, Sœur Thérèse Ravière, Sœur Marie Mongolita rejointes par une femme, Sœur Ginette, deviennent les Mères fondeuses du Couvent de Paris en 1991.

Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence arpentent désormais les trottoirs du monde : Offrir son énergie, sa joie de vivre et quelques bons conseils à ceux qui les attendent, à ceux qui les espèrent, voilà une partie de la mission des Sœurs qui s’effectue toujours sous la protection de Sainte Hilarité. Visibles, charitables, indulgentes, toujours chics et de bon goût, toujours prêtes à partager la joie universelle, c’est le devoir de chaque Sœur. Et si l’on nous dit choquantes, nous répondons que l’amour n’est jamais choquant, sauf aux yeux de ceux qui sont myopes du cœur. L’indulgence ne nous empêche pas de dire avec fierté et humour des choses graves, souvent sérieuses, mais toujours avec bienveillance. Aujourd’hui encore, les Sœurs font le trottoir. Nous sommes un ordre pauvre, agnostique et dérisoire de folles hystériques et radicales.

A l’occasion des 40 ans de l’acte fondateur de l’Ordre, et avec l’aide providentielle du Couvent des Traboules, Sœur Rita du Calvaire, Mère fondeuse, ArchiMère Générale des Couvents de France nous gratifiera de sa présence pour une conférence mémorable !

 

Programme détaillé

Ouverture par Soeur Lola-Rosa des Odieux Délices du Couvent des Traboules et message vidéo des Sœurs fondeuses du Couvent Mère de San Francisco Sister Vicious Power Hungry Bitch et Sister Missionary P. Delight (enregistré par Jean-Baptiste Carhaix le 21 avril 2019 à SF).

• Intervention de Jean-Baptiste Carhaix, photographe des Sœurs américaines depuis 1983 et reporter-historiographe à San Francisco lors des célébrations des 40 ans, sur le Name Project Memorial Quilt.

Le Names Project Memorial Quilt fut conçu à San-Francisco en 1985 par l'activiste Cleve Jones qui en eut l'idée pendant la marche annuelle en la mémoire d'Harvey Milk et du maire George Moscone assassinés en 1978 par un conseiller municipal homophobe. L’oeuvre collective de patchwork réalisée en la mémoire de personnes décédées du SIDA pèse aujourd’hui environ 54 tonnes et mesure plus de 120 000 mètres carrés. L’intervention de Jean Baptiste Carhaix portera notamment sur le Quilt à la mémoire des Sisters disparues.

• Conférence de Sœur Rita du Calvaire, fondeuse et Archimère générale des Couvents de France.

Avec les interventions de Sœur fondeuse Ginette de la Vache Molle et de la Postulante Sandra Morantin, du Couvent de Paris, qui parleront de l’engagement des femmes et du féminisme au sein des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence ; et de Sœur Garde-Cuisses Luna Krypton N36, Capitaine des Garde-Cuisses, également du Couvent de Paris, qui parlera de son engagement et de ses missions.

• Bénédiction du Point G, Centre de ressources sur le Genre de la Bibliothèque municipale de Lyon.

 

⇒ La Bibliothèque municipale de Lyon conserve les photographies des Sisters of Perpetual Indulgence de San Francisco réalisées par le photographe Jean-Baptiste Carhaix entre 1983 et 1993.

⇒ Certaines sont empruntables à l'Artothèque. Retrouvez aussi le dossier de Jean-Baptiste Carhaix sur Numelyo.

Lyon compte deux Couvents : le Couvent des 69 Gaules a vu le jour en 2011, le Couvent des Traboules en 2015.

Intervenant(s) :
Rita du Calvaire de Marie-Madeleine Car Elle Aussi a Beaucoup Souffert - ArchiMère Générale des Couvents de France

Mère Fondeuse, Sainte Patronne des hétérosexuel-les et des causes perdues.

Jean-Yves Le Talec est sociologue, il enseigne au département de sociologie de l’université Toulouse Jean Jaurès, notamment dans le Master « Genre, égalité et politiques sociales ». Il est chercheur hors statut, associé au CERTOP (Centre d’études et de recherches travail, organisations, pouvoirs), pôle INTRA-Sagesse (Savoirs, genre et rapports sociaux de sexe). Ses travaux de recherche portent sur le genre, la sexualité et le santé. Il s’intéresse également aux cultures de sexualité et aux mobilisations collectives sur le thème du genre et de la santé. Il est notamment co-auteur d’un guide théorique et pratique, La promotion de la santé au prisme du genre, paru en 2019 aux Presses de l’École des hautes études en santé publique.

Voir dans le catalogue

  • Condition d'accès

    Entrée libre dans la limite des places disponibles
    Gratuit

  • Lieu

    bibliothèque de la Part-Dieu
    30 Boulevard Marius Vivier Merle - 69003 Lyon

    Horaires et accès détaillés
  • Renseignement

    04 78 62 18 00

Quoi ?

Où ?