Les rendez-vous des bibliothèques municipales de Lyon

Exposition - Arts - tous publics

Venavi

Exposition de photographies d'Angelo Micheli, historien de l’art et photographe.

Du jeudi 3 décembre à 13h00 au samedi 16 janvier 2021 à 18h00 - bibliothèque du 1er

Condition d'accès

Entrée libre dans la limite des places disponibles - Gratuit

Les photographies présentées dans cette exposition ont été réalisées lors de la fête de Kpessosso, à Glidji-Kpodji, Togo, en 2017, 2018 et 2019.

Vernissage Jeudi 03 décembre à 19h

Le peuple guin, qui vit principalement au Togo et au Bénin, célèbre la nouvelle année en septembre par la fête de Kpessosso, dans le village de Glidji-Kpodji au sud-est du Togo. Cette fête, l’une des plus anciennes d’Afrique de l’Ouest puisqu’elle remonterait à 1663, marque "la prise de la pierre sacrée", dont la couleur, révélée par les prêtres vodou, donne la tonalité de l’année à venir.Les Guin, habillés de pagnes blancs et parés de perles, fêtent ce jour grâce à un ensemble de cérémonies, auxquelles ils ne manquent jamais de faire participer leurs jumeaux décédés (enfants ou parents), sous la forme de statuettes en bois : les venavi, arborées avec fierté à la taille ou à la poitrine 

Les termes venavi ou venaviwo désignent aussi bien ces statuettes que les jumeaux vivants. Le taux de naissance des jumeaux est très élevé dans cette partie de l’Afrique de l’Ouest. Ils sont aimés mais aussi redoutés par les Guin, parce qu’ils sont un écho des origines du monde, un signe des divinités, et qu’on leur prête de grands pouvoirs. C’est pourquoi l’usage veut qu’au décès d’un jumeau on fasse sculpter sa  statuette qui le remplacera et le maintiendra vivant parmi les vivants, et dont on prendra soin comme on le fera du jumeau survivant : offrandes, pagnes, ornements, repas, sorties.

Ces statuettes uniques au monde, proches de celles des Ewé du Togo et du Ghana (appelées aussi venavi) et de celles des Fon du Bénin (appelées hohovi), ont des styles qui varient selon les régions et bien sûr selon les sculpteurs initiés – ils ont la révélation de leurs formes par la divination. Si elles relèvent encore aujourd’hui d’un culte domestique très vivace, elles n’en sont pas moins des pièces recherchées par les collectionneurs et les musées d’arts africains.

Les photographies présentées dans cette exposition ont été réalisées par Angelo Micheli, lors de la fête de Kpessosso, à Glidji-Kpodji, Togo, en 2017, 2018 et 2019.

Historien des arts africains et photographe, Angelo Micheli observe et étudie depuis plusieurs années les pratiques et les productions culturelles de plusieurs populations du Togo - telles celles des Éwé et des Guin. Il s’intéresse particulièrement à tout ce qui concerne les jumeaux : croyances, cultes domestiques, représentations (sculptées, imagées, photographiques) et cérémonies auxquelles il participe régulièrement.

Article : « Double and Twins. A New Approach to Contemporary Studio Photography in West Africa. », African Arts, spring 2008.

Blog sur les statuettes de jumeaux : https://angelomichelifigures.blogspot.com/p/epe-ekpe-glidgi-togo-2018.html

Vernissage Jeudi 03 décembre à 19h- entrée libre

Quoi ?

Où ?

Rdv à distance