Les rendez-vous des bibliothèques municipales de Lyon

Exposition - Arts - tous publics

20 cage blues

Dessins de Robert Baret & Marco Elliott

Du mardi 7 septembre à 10h00 au samedi 9 octobre à 18h00 - bibliothèque du 1er

Condition d'accès : passe sanitaire à partir de 18 ans

Entrée libre dans la limite des places disponibles - Gratuit

Vernissage jeudi 9 septembre de 16h30 à 19h

Au début de la pandémie, Robert à Lyon, Marco à Eugene (Oregon), échangent leurs observations sur le tunnel du confinement. L’internet servant de fil conducteur, les images volent, au-delà d’un océan, d’un continent à l’autre. Échanges fructueux. Marco invite Robert à joindre son travail d’ascèse avec le sien à la bibliothèque d’Eugene. L’idée  d’un jumelage avec une bibliothèque à Lyon coule de source. Le travail de Robert, introspectif, intimiste, se situe dans la lignée de la recherche esthétique européenne. En contemplant la solitude d’un appartement lyonnais, les objets, les points de vue, les assemblages, les autoportraits, il complémente  et contraste avec celui de Marco qui documente la rage, la révolte d’une Amérique blessée, prise dans les mâchoires d’un double virus. En 2020, on  souffre d’un mal aussi invisible que meurtrier en étant simultanément infectés par l’autre peste noire qui ronge le cœur du tissu social. Le regard de Robert, serein, contemplatif, fait référence à un passé culturel riche, à ce qui reste d’immuable dans la poésie de l’instant. Il offre un havre face à  la vision  tourmentée que suggère son ami, reflet d’une époque où des parvenus psychopathes, brigands de grands chemins, s’installent aux manettes, foutent le bordel, mettent à sac les Lumières, utilisent mensonge, haine raciale, provocation et violence pour incendier les bibliothèques et ressusciter nos monstres.

Marco Elliott. Mon tracé mène des carnets de voyages à la peinture campagnarde en Provence, d’un bref flirt parisien avec le surréalisme à un engagement dans la communication  de combat par l’enseignement et la peinture murale (à Los  Angeles). Lorsque le ciel se couvre et que menace La Sombra, à Eugene, en 2020, il faut bien, même si c’est trop souvent insupportable, vivre avec son temps, résister et encore résister.

Robert Baret. Une carrière faite d’alternances entre la peinture, le design graphique, la bande dessinée, la presse et l’enseignement de la communication visuelle, avec comme lien entre tous ces domaines : le dessin.

Vernissage jeudi 9 septembre de 16h30 à 19h

Quoi ?

Où ?

Rdv à distance