Les rendez-vous des bibliothèques municipales de Lyon

Rencontre - Littérature - tous publics

Maryam Madjidi

Rencontre

Le vendredi 20 mai de 10h00 à 11h30 - bibliothèque du 1er

Condition d'accès :

Entrée libre dans la limite des places disponibles - Gratuit

Dans le cadre du Festival International de Littérature de Lyon Auvergne-Rhône-Alpes.

Née en 1980 et originaire d'Iran, Maryam Madjidi s'installe en France dès 1986, avec sa famille ; à Paris, puis à Drancy. Ses études en Lettres à la Sorbonne l'amènent à rédiger un mémoire en Littérature Comparée sur deux auteurs Iraniens : le poète Omar Khayyâm et le romancier Sadegh Hedayat.
Quelques années plus tard, au coeur de ses préoccupations : l'enseignement et la transmission ; Maryam Madjidi enseigne les lettres dans le secondaire.
À 23 ans, elle revient en Iran le temps d'un été, puis s'installe quelques temps en Chine et en Turquie - où elle devient professeure de Français Langue Étrangère. À son retour en France, Maryam Madjidi persiste dans sa volonté de transmettre en enseignant le français en maison d'arrêt, pour des détenus ainsi qu'à la Croix-Rouge Française, depuis 2016, pour des mineurs non-acccompagnés.
Marx et la maison de poupée (Le Nouvel Attila) est son premier roman, paru en 2017. Il obtient, la même année, le Prix Goncourt du Premier Roman ainsi que le Prix du Roman Ouest France Étonnants Voyageurs ; le succès de ce livre lui vaut d'être traduit dans quatorze langues. Pour que je m'aime encore (Le Nouvel Attila, 2021) son dernier ouvrage, fait écho au thème "jeune génération en quête de vérité", thème abordé lors du Festival International de Littérature de Lyon Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour que je m'aime encore. La petite fille qui prend la parole dans ces pages meuble de ses rêves les grands espaces de la banlieue parisienne. Son enfance et son adolescence sont une épopée tragi-comique : le combat avec son corps, ses parents, son école… et ses rêves d’ascension sociale pour atteindre l’autre côté du périph'. Riche de désirs comme de failles, rendue forte par le piège douloureux de l’intégration et de l'initiation, elle offre une vision singulièrement drôle, aimante et charnelle d’une cité ordinaire.

Quoi ?

Où ?

Rdv à distance